Advertising Console

    Pentagone - Avion ou pas avion ?

    Reposter
    Darimon

    par Darimon

    134
    1 951 vues
    Source : www.youtube.com/watch?v=6HC7MtWXYvM (par Jérôme Quirant)

    En mars 2002, Thierry Meyssan commet un ouvrage, "L'effroyable imposture" soutenant la thèse selon laquelle aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone. Pour lui, l'étroitesse du trou d'impact fait qu'il n'a pu être créé que par un missile. Son argumentaire technique s'appuie essentiellement sur la présentation d'une photo (00:19).

    Le problème est que la présentation de cette seule photo est d'une incroyable malhonnêteté puisque l'essentiel de la brèche située au rez-chaussée est masqué par les lances à eau des pompiers.

    Suite à l'effondrement partiel du bâtiment, il n'y a pas eu de photo d'ensemble des dégâts. Mais des vues partielles existent de part et d'autre du trou principal (00:38).

    Un photomontage visualisant l'étendue des dégâts montre que la brèche est élargie sur près de 30 m et concorde parfaitement avec les constatations faites par l'équipe de scientifiques ayant produit le rapport d'expertise (00:48).

    Le kérosène a également enflammé la façade sur une centaine de mètres le long de la façade (01:10).

    En plus de la prétendue faible envergure des dégâts occasionnés par le crash, Thierry Meyssan a aussi déploré le peu de débris provenant du Vol 77. Pourtant... La façade du Pentagone ayant fait l'objet de travaux de renforcement pour se prémunir d'attentats à la voiture piégée, l'avion s'est tout simplement désintégré. Des centaines de morceaux jonchaient la pelouse située devant le Pentagone (01:23).

    Outre ces nombreux débris, il a aussi été trouvé les traces d'ADN de chacun des passagers ayant embarqué...

    La trajectoire de l'avion a aussi beaucoup fait jaser... La boîte noire a pourtant été retrouvée dans les décombres (02:05). Elle a révélé que l'avion descendait à une moyenne de 20 m/s sur les derniers instants. Il n'y a pas eu de « rase-motte » comme cela a été avancé de manière trompeuse. Les traces radar provenant de plusieurs sources (civiles ou militaires) ont parfaitement confirmé ces données (02:18). De même que la centaine de témoins visuels, les 5 lampadaires abattus sur une largeur de 25 m... (02:23), et un transformateur de plus de 15 tonnes heurté et déplacé par le réacteur droit de l'avion (02:31).

    Pour finir, soulignons que Thierry Meyssan écrivait en 2009 un article, où il prétendait que le « missile » avait franchi 6 murs blindés avant de ressortir du Pentagone... Alors que le seul mur blindé existant était celui de l'anneau extérieur, et qu'un réseau de poutres et de poteaux était situé au rez-de-chaussée et au 1er étage, lieu de l'impact ! Autrement dit, 8 ans après les faits, il ne savait toujours pas comment était fichue la structure du Pentagone. Pour quelqu'un voulant démontrer « scientifiquement l'impossibilité du crash d'un avion, c'est savoureux. Vous avez dit « effroyable imposture » ???

    En savoir plus : www.bastison.net/PENTAGONE/pentagone.html

    Plus d'informations sur le 11 septembre 2001 : http://perlesdu911.blog4ever.com