Institut Joséphine, la solidarité en beauté

234 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La précarité est souvent synonyme de perte d’estime de soi. Confrontées à des difficultés familiales, sociales ou financières, certaines femmes n’ont pas accès à la beauté et aux soins. Lucia Iraci a voulu combattre cette triste réalité en fondant l’association Joséphine. Son but: favoriser l’émancipation de ces femmes en les aidant à retrouver une image positive d’elles-mêmes à moindre coût. ecoplusTV a voulu rendre hommage à cette belle initiative sociale et avant tout humaine.

« 80% des pauvres sont des femmes. Parmi elles, les moins de 25 ans et les plus de 45 ans sont les plus vulnérables. C’est parce que cet état de chose m’est insupportable que j’ai décidé de leur venir en aide en créant l’association JOSEPHINE POUR LA BEAUTE DES FEMMES.
Je m’adresse à toutes les femmes qui n’ont pas un travail ou un logement, aux femmes victimes de violences, à celles qui se trouvent dans cette spirale qu’est l’esclavage moderne, à celles qui se retrouvent en précarité momentanée et, plus généralement, à toutes les femmes que la vie n’a pas épargnées.
Pour ces femmes, en effet, prendre soin d’elles et se faire belles, n’est plus une priorité. Les problèmes ne s’arrêtent pas à la sphère professionnelle, ils affectent également leur vie personnelle. La précarité ne se réduit pas à la pauvreté, elle se manifeste souvent dans l’instabilité et la rupture d’un parcours. L’implacable mécanisme de l’exclusion se met en marche. Or, qu’il soit question d’émancipation, de réinsertion ou de relation aux autres, un travail sur l’estime de soi est indispensable » Lucia Iraci.

http://www.josephinebeaute.fr/

Josephine, pour la beauté des femmes:

28 rue de la charbonnière
75018 Paris Barbès Rochechouart

2, rue de la Victoire
37100 Tours

0 commentaire