Advertising Console

    Michel Corringe en public 1977 (Le fils du grand Martin)

    kokiane

    par kokiane

    14
    580 vues
    LE FILS DU GRAND MARTIN (1970)
    Une immense veste noire, celle que portait son père
    Au cou une croix d’ivoire, souvenir de sa mère
    C’est le fils du grand Martin, nous cria notre vieux prêtre
    Les femmes joignirent les mains
    Et les hommes baissèrent la tête.

    C’est le fils du grand Martin, qui fut pendu l’an dernier
    D’avoir osé réclamer un peu plus d’eau et de pain
    Je viens pour venger mon père nous cria de loin le gamin
    Les hommes baissèrent la tête
    Et les femmes joignirent les mains.

    Le fusil était rouillé, le gamin rata son but
    Sur place il fut fouetté et comme son père pendu
    Plus d’un poing s’est serré mais personne n’a bougé
    Longtemps bien longtemps après
    Le village s’est soulevé.

    Dans un champ là-bas vers l’Est croule un petit tas de pierres
    Une croix et une veste, et des fleurs même en hiver
    Et les hommes rougissent encore quand on conte à la veillée
    L’histoire de ce petit d’homme
    Qu’ils ont laissé fouetter
    L’histoire de ce petit d’homme
    Qu’ils ont laissé fusiller