Xerfi Canal Stéphane Marchand La course mondiale du savoir

Xerfi Canal
156
427 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Xerfi Canal a reçu Stéphane Marchand, rédacteur en chef de ParisTech Review, qui a présenté son dernier ouvrage "La ruée vers l'intelligence" (éd. Fayard)

Une interview menée par Arnaud Fleury, journaliste

Ce n’est pas une guerre comme les autres. Le territoire à conquérir est invisible, le front est partout, les combattants sont peu nombreux, mais leur valeur est inestimable. Ainsi va la guerre pour les cerveaux. Pour y tenir son rang, un pays doit savoir attirer, former et stimuler les meilleurs esprits du monde. Il doit les encourager à explorer les pistes les plus folles, à casser les codes pour inventer l’impensable d’où jailliront les innovations d’après-demain.
Dans cette bataille haletante, les pays occidentaux ont longtemps tenu la corde grâce à leurs grandes universités. Désormais, le monde émergent, Chine en tête, contre-attaque. Les pays arabes, armés de leurs pétrodollars, se rêvent en carrefours du savoir. Les « petits », comme la Suisse et Singapour, peuvent désormais détrôner les « grands ».
L’argent ne suffit pas. L’intelligence de très haut niveau ne se déploie que dans un environnement fait d’autant de liberté que de rigueur, où la recherche fondamentale doit pouvoir défier l’ordre établi tout en acceptant des processus d’évaluation draconiens. Ce sont les règles d’engagement d’une ruée vers l’intelligence qui ne fait que commencer et dont les vainqueurs domineront le monde avant le milieu de ce siècle.

Écrivain et journaliste, Stéphane Marchand est directeur de ParisTech Review. Auteur de plusieurs essais et romans, il a notamment publié French Blues (First Éditions, 1997), Le Commerce des illusions (Lattès, 1999), La Guerre du luxe (Fayard, 2001), Arabie Saoudite : la menace (Fayard, 2003), L’Europe est mal partie (Fayard, 2005), L’Affaire du plombier polonais : enquête sur le cauchemar social français (Fayard, 2006) et Quand la Chine veut vaincre (Fayard, 2007).

Il commence sa carrière en 1987 au journal Le Figaro comme reporter au service Étranger. Il est envoyé l'année suivante à Jérusalem comme correspondant alors que se termine la guerre du Liban et que commence la première Intifada. À la fin de 1990, il est correspondant du Figaro à Washington, où il couvre la fin du mandat de George Bush (père) et le premier mandat de Bill Clinton. Il analyse en particulier, de Washington, les suites de la première guerre du Golfe et les guerres des Balkans. De retour en France, toujours au Figaro, il est rédacteur en chef du service de Macroéconomie. En 2006, il est directeur adjoint de la rédaction du Figaro, en charge des pages Débats Opinions où il signe des éditoriaux.

Il quitte le Figaro en 2008 et fonde, puis dirige jusqu'en 2009 le journal économique en ligne E24.

Stéphane Marchand, La course mondiale du savoir, une vidéo Xerfi Canal

www.xerfi.fr
http://www.xerficanal.com/stephane-marchand-la-course-mondiale-du-savoir-618.html

0 commentaire