Advertising Console

    John Cage Revisited - Rencontre avec Olivia Grandville - "Cinq Ryoanji"

    Repost
    Philharmonie de Paris

    par Philharmonie de Paris

    105
    205 vues
    En savoir + et réserver : http://citedelamusique.fr/francais/evenement.aspx?id=12245gravier ratissé.

    Ryoanji est le nom d’un temple zen de Kyoto, célèbre pour son jardin de pierres où, sur un lit de graviers ratissés, sont disposées quinze roches entourées de mousse. C’est en pensant à ce jardin que, en 1983, John Cage réalisa une série de dessins intitulés Where R = Ryoanji. Il traça les contours de quinze pierres disposées sur la feuille grâce à ses fameuses opérations de hasard. C'est en utilisant le même procédé qu'il composa sa série de solos baptisée Ryoanji : les contours, insérés dans des cadres rectangulaires, étaient désormais à interpréter comme des glissandi. Ces solos sont tous accompagnés de battements percussifs répartis aléatoirement, métaphore du Pour

    Cinq Ryoanji est une invitation à éprouver l'impermanence dans un espace composé, un paysage en perpétuelle transformation, tantôt saturé de mouvements ou de sons, tantôt vidé ou lavé par la persistance d'une immobilité ou d'un battement. La lumière joue librement sur ce paysage, voyageant de l'hiver à l'été ou de la nuit au jour.