Bernard Cazeneuve : "Il ne faut pas que la Grèce soit étranglée"

Découvrir le nouveau player
14 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Interrogé sur l'engagement de la Grèce à mettre en place de nouvelles mesures d'austérité en échange d'un hypothétique prêt supplémentaire de 31 milliards d'euros, Bernard Cazeneuve déclare : « C'est notre combat... Je souhaite que la Grèce reste dans la zone euro, qu'elle le fasse dans des conditions où elle ne soit pas étranglée et en même temps où l'Etat grec soit remis en ordre... Il n'y a pas de redressement possible de l'Europe, ni de ses comptes, ni de sa croissance dans la condamnation des peuples à líaustérité à perte de vue. »

0 commentaire