BAUDELAIRE, Charles - Correspondances.

84 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
‘Correspondances’,
poème fondateur de la poétique de Baudelaire
qui expose une théorie tout en la mettant en pratique,
poème didactique, nous répétaient nos professeurs.

Un poème qu’ils tenaient à nous situer
parmi les théories et croyances au 19e dont la synesthésie.
On nous parlait du phénomène de l'audition colorée
d’un Beethoven qui disait que la tonalité de si mineur était noire
ou d’un Chopin qui voyait la note sol en bleu.
Ils évoquaient le souhait de Scriabine d’un clavier à lumière,
destiné à projeter des couleurs changeantes selon la gamme du spectre
et le Sonnet des voyelles d'Arthur Rimbaud :
« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes »…

Loin des savantes analyses de ce poème,
que votre œil écoute, que votre oreille sente :
« II est des parfums…
Doux comme les hautbois »…

" Tendez votre oreille à la musique
ouvrez votre oeil à la peinture et … ne pensez pas ".
(Vassily Kandinsky)

Illustration : Cathedral
http://www.flickr.com/photos/thevlue/7591978266/in/photostream
du photographe Evan Sharboneau.
http://vlue.deviantart.com
http://photoextremist.com
Sous licence : CC BY-NC-ND 2.0.
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/deed.fr

Ambiance musicale :
L’Adagio du Concerto pour hautbois en ré mineur
d'Alessandro Marcello (1669-1747),
http://www.youtube.com/watch?v=vE2O_yfgtBU
interprété par l’ensemble baroque ‘il Gardellino’
http://www.ilgardellino.be/Onthaal.aspx?lg=FR
sous la direction de Marcel Ponseele.
http://www.ilgardellino.be/Marcel-Ponseele.aspx?lg=FR
Avec l’aimable autorisation du hautboïste baroque belge
de renommée internationale et facteur de hautbois Marcel Ponseele,
directeur artistique de l’ensemble ‘il Gardellino’.

0 commentaire