Advertising Console

    SETE - 2012 - Un pécheur artisanal Sétois à l'Honneur de Greenpeace France

    HERAULT TRIBUNE

    par HERAULT TRIBUNE

    426
    1 665 vues
    Rendez-vous avec Guy, pêcheur par passion

    Sète. Hérault, Méditerranée. Nous avons rencontré Guy Vaudo, pêcheur artisan, plongeur. Devenu pêcheur “par décision et par passion” parce que c’est plus sa vie qu’un métier comme il le dit lui même.

    Dans ce portrait, Guy donne sa vision de la pêche artisanale, un “petit métier”, dont le mot-clé, pour lui, est “sélective”.

    Son souhait ? Que la politique commune des pêches prenne en compte les gens qui travaillent de façon durable. Parce que pour lui, et pour de plus en plus d’autres pêcheurs, l’avenir du secteur passe par le développement et la pérennité des petits métiers, et pas de la grande pêche industrielle.

    Son souhait ? Que la politique commune des pêches prenne en compte les gens qui travaillent de façon durable. Parce que pour lui, et pour de plus en plus d’autres pêcheurs, l’avenir du secteur passe par le développement et la pérennité des petits métiers, et pas de la grande pêche industrielle.

    En moins d’un demi siècle, la pêche industrielle a réussi à surexploiter des populations de poissons qui étaient présentes depuis des millénaires

    Sur toutes les façades maritimes d’Europe, des pêcheurs artisans pratiquent une pêche durable. Ils témoignent de leur souhait pour l’avenir des océans et pour l’avenir de leur profession aujourd’hui menacée : pêcher moins mais pêcher mieux. Pour l’avenir des océans et de leur profession.

    Un vote décisif pour la Politique Commune des Pêches, au niveau européen, va se tenir dans les prochaines semaines. Cette politique a échoué à protéger les poissons, et donc les pêcheurs, ces dernières années.

    Les citoyens qui ont conscience de la réalité de la pêche, doivent se mobiliser maintenant pour interpeller les députés qui les représentent, notamment pour :

    - Réduire la pression de pêche pour la mettre en adéquation avec les ressources en poissons, et respecter les avis scientifiques pour la fixation des quotas et ainsi permettre le renouvellement des stocks.
    - Mettre fin aux rejets en mer, et améliorer la sélectivité des techniques de pêche.
    - Donner l’accès aux poissons et donc attribuer les quotas d’abord à ceux qui ont les pratiques les plus durables d’un point de vue environnemental et social.

    Vous pouvez notamment signer la pétition de l’association FishFight.
    En apportant votre soutien à cette campagne, votre nom sera ajouté à une lettre envoyée à la Commissaire Maria Damanaki, aux membres du Groupe de réforme de la politique commune de la pêche, et à tous les députés européens.

    En Europe, 80% des pêcheurs pratiquent une pêche artisanale, respectueuse de l\'environnement, avec un ancrage local et territorial très fort. Ils représentent 65% des emplois du secteur. Mais la Politique Commune des Pêches européenne n\'est absolument pas le reflet de cette réalité ! Car elle est conçue avant tout pour faciliter la gestion des pêcheries industrielles. Ces pêcheurs artisans ne sont ni représentés, ni écoutés. Ils défendent pourtant une vision de la pêche adaptée à la ressource en poisson, en forte diminution.

    Greenpeace a donc décidé de redonner la parole aux premiers concernés !

    Sur toutes les façades maritimes d\'Europe, des pêcheurs artisans pratiquent cette pêche durable. Ils veulent aujourd\'hui témoigner de leur souhait pour l\'avenir des océans et pour l\'avenir de leur profession aujourd\'hui menacée : pêcher moins mais pêcher mieux. Pour l\'avenir des océans et de leur profession.

    Nous vous proposons de découvrir le portrait de Guy Vaudo, pêcheur artisan de Sète, en Languedoc-Roussillon.