VALDUC France3 12 octobre 2012 Salives

villesurterre
21
298 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Après les exposés respectifs des deux intervenants (Didier Champion, Directeur de la crise à l’IRSN, et François Bugaut, Directeur du CEA Valduc), que la transparence n'est toujours pas de mise concernant les activités du CEA-VALDUC. En effet, derrière le "secret défense", on ne peut avoir de réponses sur les risques spécifiques liés aux activités du centre, sur la circulation des véhicules transportant les produits radioactifs, sur la gestion et le stockage des déchets radioactifs. Par ailleurs, après plus de 50 ans de présence du CEA, n’est-il pas temps de conduire des enquêtes épidémiologiques indépendantes auprès des populations ? A noter également une banalisation des risques dans la communication elle même. exemple : on ne parle plus de tera becquerels de tritium, mais de gramme de tritium !

0 commentaire