Liban : "ne pas répondre à la violence par la violence"

1 677 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Depuis la France, les chrétiens libanais suivent avec attention la suite des évènements qui affectent leur pays après cet attentat du 19 octobre dans le quartier chrétien d'Achrafieh à Beyrouth.
A la paroisse, l'émotion était palpable lors de la messe dominicale. De passage à Paris, Mgr Michel Aoun, évêque du diocèse de Jbeil, a invité les fidèles à prier pour le renforcement de l'entente entre les différentes tendances politiques et religieuses du Liban, afin de résister à l'extension du conflit syrien sur le sol libanais.

0 commentaire