Advertising Console

    Pussy Riot: les juges affirment ne pas avoir subi de pressions

    Agence France-Presse

    par Agence France-Presse

    4,3K
    240 vues
    Les juges du tribunal russe qui ont remis en liberté mercredi l'une des membres des Pussy Riot et confirmé la peine de deux ans de camp à ses deux camarades, ont donné une inhabituelle conférence de presse jeudi, se défendant d'avoir subi des pressions des autorités. Durée: 00:53