Mgr di Falco : Ainsi soient-ils

10 273 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Dans sa chronique bimensuelle pour l'émission d'actualité "A la source" sur KTO, Mgr Jean-Michel di Falco, évêque de Gap et d'Embrun, revient en quelques mots sur la série "Ainsi Soient-ils", diffusée par Arte, "la chaîne dite culturelle".

Il s'agit d'une série en huit épisodes sur la vie dans un séminaire. Conclusion : "la mayonnaise ne prend pas, tant les situations sont invraisemblables", avec deux grands absents, Dieu Lui-même, ainsi que "le bon peuple de Dieu"...

Extrait du magazine diffusé le 11 octobre 2012 à 19h40, à revoir après sa diffusion sur la page http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/nouveautes/a-la-source-a-la-source/00069549

2 commentaires

J'ai pour ma part vu le dernier épisode de cette série. Effectivement, je souscris à ce que dit le Père Di Falco. Cette série est dans l'air du temps. On a droit a un cocktail de clichés éculés. Rien de très surprenant : les jeunes séminaristes seraient là parce qu'ils souhaitent se cacher, l'un parce qu'il serait homosexuel, l'autre parce qu'il fuit un passé violent... Bref, on est dans une fiction de série B où finalement rien ne vient susciter une réflexion. C'est bien le problème d'une certaine partie des programmes TV, ils nivellent par le bas... et ces petits films n'y échappent pas. On peut critiquer l'Eglise, son fonctionnement, ses manques mais il faut y mettre un peu de réflexion, et pour cela il faut avoir une certaine connaissance, du recul et du talent bien entendu... Bref, je n'ai vu qu'un épisode mais c'est bien assez...
Par didier-fernand-ulysse il y a 2 ans
Cher ami et bon connaisseur des médias, c'est bien de défendre son église, surtout de l'intérieur, mais vos dernières phrases disent la complexité de la situation vécue par des hommes et des femmes qui sont nos voisins, et éventuellement susceptibles de répondre à une vocation. Nous avons comme vous - et comme Jean Luc Bideau mon ami - perçu le côté caricatural (merci de n'avoir pas relevé que le producteur était juif !) mais comme vous le dites, c'est la perception que le public a souvent de l'ecclésia loin d'être sainte, barricadée dans ses certitudes: Les remous autour des assises récentes de Lourdes et les propos alambiqués des uns et des autres sur le mariage (sous toutes ses formes) n'aide pas à prendre
les chrétiens au sérieux. Mgr 23 fait une homélie sur les deux commandements Aimer Dieu et son prochain, et en même temps nie au prochain son droit à être comme tout le monde.
Il y avait cette femme qu'il fallait lapider au nom des mêmes principes, Jésus l'a laissé repartir.
Par dm_509a849636f16 il y a 2 ans