Advertising Console

    Intervention d'Ibrahim ABOUBACAR lors de la 2ème séance publique concernant la création des emplois d'avenir

    Reposter
    IbrahimABOUBACAR

    par IbrahimABOUBACAR

    0
    107 vues
    Séance publique

    Deuxième séance du mercredi 12 septembre 2012
    - 1. Création des emplois d'avenir (suite) (n° 146)
    - 2. Ordre du jour de la prochaine séance

    http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/cri/2011-2012-extra2/20122004.pdf

    M. Ibrahim Aboubacar. Cet article ouvre la possibilité de réaliser une contractualisation entre l’État et la région pour la mise en œuvre effective du dispositif afin que celui-ci atteigne ses objectifs. Cette contractualisation me paraît très souhaitable dans le département-région de Mayotte au regard de l’environnement général des acteurs appelés à intervenir. Je citerai les difficultés budgétaires traversées par de nombreuses collectivités locales de ce département, le caractère très récent de l’exercice par ce département-région de la compétence formation et de sa gestion du dispositif du RSA, la rareté et la fragilité des structures d’accueil, d’accompagnement des formations ou d’insertion des jeunes. Cette contractualisation est également importante car il est souhaitable que ce dispositif soit une chance pour le jeune qui en bénéficiera mais aussi pour notre île, qui a tant de défis à relever, en face desquels nous sommes parfois insuffisamment armés. En disant cela, et s’agissant de la recherche de postes de travail et d’activités nouvelles, je pense bien sûr à la sauvegarde de l’environnement de notre île, mais aussi et surtout à l’impérieuse nécessité de faire face au chantier considérable de la protection de l’enfance, notamment, des mineurs isolés et abandonnés. C’est là une problématique qui constitue une véritable bombe à retardement dans le département de Mayotte et qui est une source permanente de production de la situation contre laquelle le projet de loi cherche des solutions.