Phèdre

Visioscene
85
5 025 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
On s’accorde volontiers sur le caractère de chef-d’œuvre poétique de la Phèdre de Racine mais, comme ce fut le cas avec Andromaque, nous y voyons aussi un grand exemple de dramaturgie vivante et active : c’est dans la tension qui s’instaure entre ces deux aspects, le poème et la fable, que réside le secret de la représentation. Phèdre n’échappe bien sûr pas au syndrome passionnel, propre à la dramaturgie racinienne, mais en s’attachant au fond mythologique de la fable - le Minotaure, le Labyrinthe, Neptune, Ariane… - Racine nous entraîne ici dans un imaginaire à la fois fantastique et archaïque.

Le mélange complexe d’influences et de caractères - africains, caribéens, indiens - spécifique des Antilles, en coupant toute référence à l’Antique, offre un champ particulièrement propice à l’étrangeté de Phèdre. Interprétée par des comédiens martiniquais, cette version, qui situe l’action dans un ailleurs improbable quoique évidemment teinté d’exotisme, parie sur l’alliance de l’universalité de la pièce et de la spécificité théâtrale antillaise.

Pièce de Jean Racine
M.E.S. par Philippe Adrien
Avec Paulette Kneur , Aurélie Dalmat , Jean-Claude Prat Rousseau , Astrid Lawson , Yna Boulangé , Mike Fédée , Esther Myrtil

0 commentaire