Advertising Console

    JET-MAN, L'HOMME A REACTION

    Repost
    Cindy Arrington

    by Cindy Arrington

    303
    463 154 views
    2006 : un rival pour Batman

    Obsédés par le mythe d’Icare les hommes ont tenté de voler comme les oiseaux ; à défaut d’y parvenir, des pionniers ont construit des machines volantes dans lesquelles ils s’enfermaient pour les piloter.

    Toujours mû par le désir d’être un oiseau l'homme a développé, ces dernières décennies, des appareils lui permettant de voler en profitant des courants ascendants comme en deltaplane et en parapente, ou en vol plané descendant avec des combinaisons ailées ou des petites ailes rigides sur le dos.

    Toutefois personne n’ignore que depuis 1939, un humain pouvait réellement voler en s’élançant et en se déplaçant dans les airs à volonté : son nom est BATMAN héros de bandes dessinées dont le créateur est Bob Kane.

    Aujourd’hui, Batman peut quitter sa page de papier et les écrans de cinéma pour survoler les Alpes Suisses, grâce à Yves Rossy qui a réalisé le grand rêve de Léonard De Vinci.

    Dans la lignée de ses nombreux prédécesseurs hommes volants, ce Suisse passionné de vol depuis toujours, après avoir volé sur Mirage III à l’armée, puis comme commandant de bord sur Airbus, a non seulement conçu et développé des ailes qui lui permettent de voler, mais il les a également construites et testées durant ces sept dernières années.

    Enfin depuis l’automne dernier, le rêve est devenu réalité grâce à quatre mini-réacteurs montés sous ses ailes, qui le propulsent à plus de 200 km/h à l’assaut des sommets. Durant le vol, le corps d’Yves devient celui d’un oiseau, et hormis une poignée des gazs, il ne pilote pas son aile, mais la VOLE véritablement, grâce à quelques légers mouvements de son corps, tout comme le font les oiseaux.

    Et comme Batman, lorsqu’il vole à côté d’avions qui l’accompagnent, quand il met les gazs, ces derniers ne peuvent que le regarder disparaître dans l’azur…

    Le principal est fait, mais il reste quelques étapes à franchir jusqu’au décollage, aux figures acrobatiques, aux montées verticales et à la participation aux prochaines manifestations aériennes.

    Yves n’est pas peu fier d’être arrivé seul et avec l’aide de ses amis, à ce but décisif que tout le monde jugeait irréaliste. Pour les prochaines étapes, il aura besoin de partenaires et de soutien, ce qui ne devrait pas manquer, compte tenu de l’intérêt et de l’énorme potentiel du projet.

    JET-MAN «Le premier homme volant à réaction de l'histoire de l'aviation». video

    La suite logique après le succès des ailes sur le dos pour planer de mieux en mieux, et pour réaliser le rêve secret de voler comme "Superman" ou "Rocketeer", c'était bien sûr de motoriser l'aile, pour essayer de devenir le premier "homme volant à réaction"!

    Déjà fin 2002 ,Yves avait pris des contacts avec la société allemande
    " Jet-Cat", leader mondial des constructeurs de réacteurs pour les avions modèles réduits, et leur avait fait part de son intention de monter des turbines sur ses ailes.

    Pour encore améliorer sa performance, l’aérodynamique de l'aile a été améliorée et son envergure a été augmentée à 3 mètres. Et pour cause de manque de rigidité de la structure gonflable, Yves a quitté Prospective Concepts et vole depuis début 2004 de ses propres ailes, construites en carbone par « ACT Composites » à Genève, et sont pliables, pour toujours être utilisables depuis un petit avion (Pilatus Porter).

    Et enfin le 24 juin 2004 à 19h30 au troisième vol de la journée,(sixième vol motorisé) Yves quitte le marchepied du Pilatus à 4000 mètres au dessus de l'aérodrome d'Yverdon, tombe quelques secondes avant de tirer le petit levier d'ouverture de ses ailes pour partir en vol plané; à 2500 mètres/sol, toujours en plané, il starte la séquence de démarrage de ses deux réacteurs, attend une trentaine de secondes jusqu'à leur stabilisation et peut enfin "mettre les gazs" pour augmenter la poussée… et là c'est le rêve! Le vol horizontal, à 1600 mètres/sol, en patrouille avec le Pilatus, pendant près de 4 minutes à 180 Km/h!

    Depuis cette première, Yves a effectué plus de 30 vols motorisés, aidé par son équipe à améliorer ce premier prototype, qui lui a permis de faire des vols jusqu'à 6 minute 30", avec même un léger taux de montée.

    Le potentiel entrevu avec cette première aile motorisée est énorme et ne demande qu' à être exploré!

    C'est ce développement d'une deuxième aile avec des performances ascensionnelles et de figures acrobatiques, qui occupe Yves actuellement! Sans parler des futures possibilités de décollage…!

    Grâce à son approche professionnelle de l'aviation qu'il applique à ses essais: "toujours avoir un plan B"!
    Et aidé d'une simulation par ordinateur venue de l'école polytechnique de Lausanne, Yves assure un très haut niveau de SECURITE dans ce projet, ce qui devrait inciter les SPONSORS qu'il recherche à lui faire confiance!