A. Benajam (Réseau Voltaire) : Les journalistes ne sont pas seulement des crétins

rikiai

par rikiai

905
160 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Alain Benajam, responsable de la rubrique Relations Internationales au Réseau Voltaire, et Président de l'association Réseau Voltaire France, revient sur l'histoire et la genèse du Réseau Voltaire.

Le 11 septembre et notamment le travail d'un des journalistes de ce site à ce propos, Thierry Meyssan, a considérablement marqué l'image du site, devenant des « antisémites-négationnistes » pour les uns (la sphère politico-médiatique mainstream), et des défenseurs de la liberté d'expression pour les autres.

Les médias, Alain Benajam les décrit comme étant « l'avant garde du pouvoir..
Contrairement à la conception de Robert Ménard, pour qui les journalistes seraient avant tout sous informés ou des « crétins« , A. Benajam compare la propagande médiatique (et notamment la propagande de guerre) à une préparation d'artillerie.
La « préparation médiatique », précédant les guerres, viserait à faire accepter à l'opinion des interventions qu'elle n'aurait pas cautionné si

1 commentaire

si tous les tenants et les aboutissants lui avait été exposé en toute transparence, comme ce fut le cas récemment avec la Libye de Kadhafi.

« Les clercs modernes, ce sont les médias. Ils sont là pour expliquer pourquoi il faut faire la guerre, et pourquoi c'est bien de la faire et de tuer l'autre ».

De plus, l'idée d'une résistance, défendant « la liberté des nations », face à « l'impérialisme » est en train de faire son chemin.
On apprend notamment qu'un CNR serait en cours de formation afin de réunir, sous une sur-étiquette trans-mouvements, les forces désireuses de libérer la France de l'OTAN, de l'Euro, et de l'Union Européenne.

« Nous n'avons aucune illusion sur les forces qui nous sont opposées.
Au bout d'un moment il va falloir passer à l'action et engager le combat d'une façon ou d'une autre. »
Par rikiai il y a 2 ans