Advertising Console

    AGDE - 2012 - Gilles D'ETTORE : Sous le déluge .. La riposte !

    Repost
    HERAULT TRIBUNE

    par HERAULT TRIBUNE

    423
    3 995 vues
    La pluie diluvienne qui s'est abattue Samedi 29 septembre sur le parc du Château Laurens durant la fête de l'UMP aurait pu dissuader les plus téméraires des supporters ! Ce ne fut pas le cas : Prés de 250 sympathisants du Mouvement Populaire et de l' Union Agathoise avaient été réunis à l'appel de David MASELLLA le délégué du Canton d'Agde .

    Si un déluge de pluie s'abattait aux abords du rassemblement, un déluge d'une autre sorte grondait sous le chapiteau; celui des attaques envers la gestion de la majorité présidentielle.

    Le retour de Gilles D'ETTORE sous les feux de l'actualité politique au sortir de la campagne qui le vit perdre son écharpe législative était attendu par ses partisans : Ils furent servis : L'homme est certes touché mais reste combatif !

    Le déluge de critiques commence donc avec la condamnation de la politique socialiste . Tout y passera ou presque :

    La condamnation de la suppression de la non imposition des Heures supplémentaires … Le torrent d'impôts pris dans la poche des contribuables où encore l’exemple de Cécile DUFLOT vilipendée pour " conserver son maroquin ministériel entre les dents " alors qu’elle n’est plus en adéquation avec la politique du gouvernement. ( En quelque sorte, une anti-thèse de Thierry NADAL qui a pour sa part lâché ... et le maire et le maroquin :-) )
    Cécile DUFLOT qui viendrait " bétoniser nos communes avec son projet de loi sur le quota de 25 % de logements sociaux dans nos communes !"

    Et de forcer le trait sur l'apocalypse que représenterait la poursuite de cette politique qui ferait vaciller " le danger de la citoyenneté qui fait le creuset de la France " .. avec le « Vote des étrangers aux élections municipales alors que la Situation est brulante dans tous les pays musulmans ".

    Et Gilles D’ETTORE de s’enorgueillir de ne pas avoir permis l’implantation d’une mosquée dans sa ville parce qu’il y a un problème avec la religion musulmane et qu'il est en attente de signaux de la grande majorité de cette communauté pour assurer que la France passe avant cette religion..

    Pour le Maire d’Agde : Le droit de vote des étrangers est une provocation du gouvernement socialiste dans un pays qui a d’autre soucis à régler Un discours sous les éclairs où Gilles d'ETTORE en prédicateur assura que la foudre s’abattrait sur les socialistes en 2014 !

    De l’international au national il passa ensuite à la politique locale et à la future bataille des municipales " qu'il faudra mener en rangs serrés avec les amis du centre afin de construire un projet intégrant une mixité sociale … sans augmentation de logement sociaux .... " Nous avons suffisamment de problème dans le cœur de ville d'agde .. "

    Pour Gilles d’Ettore , le vrai social c'est d’avoir offert trois maisons de retraite pour abriter nos anciens .. le vrai social c'est d'aider les enfants et de faire la chasse a ceux qui profitent des aides sociales .. Le vrai social c’est de développer les parcs d activité économique comme a Bessan

    Un discours qui fait de lui un aligné sur la politique décomplexée chère à Jean Francois COPE, un discours censé combattre les scores atteints par le FN lors des dernières élections parce que la droite républicaine ne s'est pas montrée assez décomplexée dans le discours qu'elle doit tenir pour la France .

    En un jour de fête où le temps n’était déjà pas de la partie.. il n ‘y eut donc pas un mot sur les nuages qui pouvait assombrir le tableau;

    Pas un mot sur l’orage qui a éclaté entre lui et son ancien adjoint aux droits du sol démissionnaire, pas un mot sur la contestation de quelques associations concernant les projets immobiliers de l’ile des loisirs ou du village naturiste, pas un mot encore sur l'endettement communal aussi croissant que le nombre de chômeurs.

    Pour un retour ce fut un retour éminemment politique où le choix de l’appartenance à une famille et à ses engagements idéologiques étaient prépondérants.

    L’identité nationale en étendard, Gilles D’Ettore s’éloigne certes de l’authenticité agathoise dans laquelle il se drapait lors de sa première élection...
    Un choix ? Une obligation stratégique ou une véritable réflexion ? L’avenir nous le dira !

    En tout état de cause la bataille municipale est lancée .. Et bien lancée !

    Didier Denestebe pour http://www.herault-tribune.com