Adel Abdessemed, Je suis innocent - du 3 octobre 2012 au 7 janvier 2013

Centre Pompidou
1,2K
12 312 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Depuis son apparition sur la scène artistique, autour de 2000, l'œuvre d'Adel Abdessemed se nourrit du désastre de l'histoire contemporaine. L'artiste utilise le langage de l'art pour se réapproprier les puissances de la violence et de la destruction : les avions tressés de Telle mère tel fils (2008) ou la carlingue pliée de Bourek (2005) rappellent le traumatisme du 11 septembre 2001 avec lequel s'inaugurait le siècle, les carcasses de voitures moulées et cuites au four de Practice ZERO TOLERANCE (2006) sont les vestiges des émeutes urbaines qui agitèrent les banlieues françaises au printemps 2005 ; les rangs de fil de fer barbelé ponctués de doubles lames tranchantes et de pointes aiguisées de Wall Drawing (2006) renvoient à la logique de l'enfermement (le camp de Guantanamo) et aux divisions territoriales…

Retrouvez l'événement sur le site internet du Centre Pompidou :

http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/AllExpositions/4C29FAA5AB80502EC1257A170045A45B?OpenDocument&sessionM=2.2.2&L=1

Echangez autour de l'exposition avec le compte Twitter du @centrepompidou et via le hashtag #Abdessemed
Et retrouvez de l'actualité via notre évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/118077501675984/

1 commentaire

dégage imposteur, artiste de mes deux, tu es la honte de l'art.
Par tomcoco il y a 2 ans