Advertising Console

    Rudra veena

    Reposter
    citoyen du monde

    par citoyen du monde

    388
    3 003 vues
    bonjour a tous

    namaste

    video presentant la veena ,la cythare sur baton dans sa description organologique .(jantar ,kse diev ,..)

    instrument indien en voie de disparition ,tres rares a voir et a entendre maintenant ,sa rarefaction indique un changement culturel assez important ,pour ces gens
    dont la conscience collective avait placé la veena dans les ecrits sacrées comme faisant partie des instruments de la créations offert au dieux indiens comme avec le damaru et la flute bansouri lors d'une phase de la creation par le dieux shiva .

    magnifique calebasse a chaque extremité amplifiant la sonorité si pure ,de ces cordes de bronze et d'acier .
    un son absolument siderant ,une puissance inouie et un degré de sophistications au niveau finition ,montrant les qualités artisanales de ces gens ouvriers dans leurs vies sur terres dans ces castes avant d'atteindre l'illumination et le nirvana .

    son accompaganteur au mridangam (l'ancetre du tabla)
    anciennement a la musique de cours royale des different maitres indiens ,s'impatiente un peu ont dirait tellement le solo devotionel sur le veena tient a coeur a son ustad (maitre) un tanpura accompagne comme a l'accoutumé le devellopement de la gamme (raga)
    de ces musiciens .

    bonnes decouvertes a vous

    wikipedia :

    Le Vîṇa (anglais : Veena ou Veenai, hindi et sanskrit : वीण, tamoul : வீணை) est un instrument de musique traditionnel de l'Inde, et plus précisément de l'Inde du Sud. Il se compose principalement de trois parties :

    * la caisse de résonance, taillée dans un arbre particulier appelé Jacktree ;
    * la tablature, faite d'une cire durcie dans laquelle s'encastrent des barrettes de métal ;
    * les cordes, au nombre de sept : quatre principales et trois (talom) qui sont réglées sur trois notes précises.

    Deux styles de musiques sont joués principalement à l'aide du Vîṇa : la musique carnatique et la musique hindustani. Sur la tablature, des points blancs indiquent les notes de la gamme de base (varisaigal) : Sa, Ri, Ga, Ma, Pa, Da, Ni (et Sa, l'octave supérieur). On peut jouer sur deux octaves avec chacune des quatre cordes principales. Les trois cordes du talom sont réglées sur Sa, Pa et Sa (de l'octave supérieur) à partir de la première corde.