Advertising Console

    OGM / ETUDE : « UNE MORT PLUS RAPIDE DES RATS NOURRIS AVEC NK 603 » (N. DEFARGE, CHERCHEUR)

    Reposter
    La France Agricole

    par La France Agricole

    27
    85 vues
    Nicolas Defarge, chercheur et chargé de mission au Crii-gen, qui a participé à l'étude choc du professeur Gilles-Eric Séralini (président du conseil scientifique du Crii-gen – université de Caen) publiée le 19 septembre 2012, revient sur les conditions de l'expérience dont les résultats font grand bruit de Paris à Bruxelles, et déjà outre-Atlantique
    N. Defarge intervenait le 20 septembre en marge d'une conférence de presse à l'initiative du Synabio (Syndicat des entreprises de transformation et de distribution du secteur bio) à l'occasion de leur assemblée générale.

    Initialement, G.-E. Séralini devait être présent pour s'exprimer sur « les polluants chimiques et les OGM dans l'alimentation : les effets sur la santé et la détoxification, l'intérêt du bio », alors que l'existence de l'étude n'avait pas encore été révélée.

    Cette expérience, menée deux ans, révèle une énorme nocivité OGM sur la santé des rats. Tumeurs fréquentes et précoces, troubles rénaux ou hépatiques : les rats nourris de ces céréales génétiquement modifiées avec ou sans herbicide semble prouver la dangerosité de ces cultures pour la santé animale, et probablement humaine.