Advertising Console

    ÉLUARD, Paul - L'amoureuse,

    Reposter
    Gilles-Claude Thériault

    par Gilles-Claude Thériault

    41
    486 vues
    Éluard et Gala se marient le 21 janvier 1917.

    Un poème,
    comme une tentative de surmonter
    un amour agonisant :
    l'infidélité de son égérie russe, de sa muse Gala
    avec le peintre allemand dadaïste Max Ernst,
    sorte de ‘ménage à trois’,
    et son départ avec Salvador Dali.

    « Ta chevelure glisse dans l'abîme
    qui justifie notre éloignement. »

    Entre un passé heureux et quelques souvenirs,
    la brisure du lien amoureux.

    Paul Éluard
    L’amoureuse

    Elle est debout sur mes paupières
    Et ses cheveux sont dans les miens,
    Elle a la forme de mes mains,
    Elle a la couleur de mes yeux,
    Elle s’engloutit dans mon ombre
    Comme une pierre sur le ciel.

    Elle a toujours les yeux ouverts
    Et ne me laisse pas dormir.
    Ses rêves en pleine lumière
    Font s’évaporer les soleils,
    Me font rire, pleurer et rire,
    Parler sans avoir rien à dire.

    Illustrations :
    Gala et Éluard et Gala

    La rencontre de Gala et d’Éluard :
    http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/video/I00006125/paul-eluard-et-gala.fr.html

    Et un clin d’œil : une invitation à écouter
    ‘L'amoureuse’ de Jérôme Minière sur le texte de Paul Éluard.
    https://www.youtube.com/watch?v=tg0UqzLRFu4&feature=related

    http://www.jeromeminiere.ca/