Advertising Console

    Chick Corea & Herbie Hancock

    Repost
    Tony Lecorne

    par Tony Lecorne

    642
    42 980 vues
    Pianiste le plus influent depuis Bud Powell – quoique Bill Evans et McCoy Tyner puissent lui disputer ce titre – Herbie Hancock a été au cœur de quelques-uns des épisodes les plus décisifs de l'histoire du jazz. Auteur de certains thèmes qui comptent parmi les plus repris du jazz moderne au point de devenir de nouveaux « standards », il fut aussi l'un des pionniers de la lutherie électronique et de la fusion du jazz aux courants plus récents de la musique afro-américaine (funk, soul, rhythm'n'blues, hip-hop) avec des réussites artistiques et commerciales qui ne furent pas toujours antagonistes. Néanmoins, ce sont les exceptionnels talents de pianiste qu'il a dévoilés, dès les premières années de sa carrière, auprès de Miles Davis, révolutionnant le rôle traditionnellement attribué à la section rythmique et manifestant dans l'improvisation la richesse de son approche harmonique, qui auront probablement laissé la plus forte et la plus durable empreinte sur le cours de la musique.

    chick corea
    Il commença sa carrière dans les années 1960 avec des géants de la scène latino comme Mongo Santamaria, Willie Bobo (entre 1962 et 1963) ou Cal Tjader. Il collabora dans les formations de musiciens jazz célèbres comme le trompetiste Blue Mitchell (1964-66), Herbie Mann et Stan Getz (1967). Son premier album en tant que leader de groupe apparaît en 1977 (Tones for Joan's Bones). Il intégra le groupe de Miles Davis en 1968, à la place de Herbie Hancock, et y resta entre 1968 et 1970. Il découvrit alors le piano électrique (en particulier le Fender Rhodes), qui devint pour lui une véritable passion. Il développa particulièrement son jeu électrique sur des albums tels que In A Silent Way ou Bitches Brew (tous deux de Miles Davis).

    Il fonda ensuite son groupe d'avant-garde, Circle (avec Dave Holland à la basse, Anthony Braxton au saxophone et Barry Altschul à la batterie). C'est en 1971 qu'il crée Return to Forever (avec le bassiste Stanley Clarke), un groupe qui connut deux époques : plutôt un jazz latin au début, puis du véritable jazz fusion. Les grands disques caractéristiques de chaque époque sont Spain et The romantic warrior. C'est à cette époque qu'il commença à utiliser de plus en plus d'appareils électriques différents, tels les synthétiseurs Moog ou Minimoog.

    Lorsque Return to Forever fut dissout en 1975, Chick Corea commença à travailler avec Gary Burton, avec lequel il enregistra de célèbres duos.

    Sa carrière continua, soit en piano solo, soit en duo avec d'autres artistes (Herbie Hancock, Bobby Womack, Gary Burton), soit dans les nouveaux groupes qu'il forma successsivement : The Elektric Band, The Akoustic Band, Origin.

    Il co-fonda en 1992 le label Stretch Records (qui fait désormais partie de Concord Records) avec le producteur Ron Moss qui lui permet, selon ses propres dires, une grande liberté artistique. Les premiers artistes à avoir enregistré pour ce label sont entre autres Bob Berg, John Patitucci, Eddie Gomez ou Robben Ford.

    Son album « Corea Concerto » gagna le Grammy Award pour le meilleur arrangement musical pour Spain for Sextet and Orchestra en 2001.

    Chick Corea est scientologue.