Advertising Console

    «Retrouver ma mère, c'était ma vraie libération»

    Le Parisien

    par Le Parisien

    3,2K
    219 vues
    La libération de son camp, Addy ne s'en souvient pas. Alors inconscient, il est pris en charge et soigné par les Américains, avant de rentrer à Paris et d'atterrir au Lutetia, lieu de passage obligé des déportés. Il prend un ticket de métro et retrouve ses parents. « Sa vraie libération », confie-t-il. Reste la question, essentielle : comment vivre après l'expérience concentrationnaire ? Addy évoque le sport, l'amour de ses parents et de la femme qu'il rencontre ensuite, et du besoin d'idéal.


    Retrouvez l'info en temps réel avec Le Parisien : >> http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430