Advertising Console

    Prothèses défectueuses :"Les victimes doivent toutes être prises en charge à 100%"

    Le Parisien

    par Le Parisien

    3,1K
    78 vues
    Les 30 000 femmes porteuses de prothèses mammaires PIP en France sauront d'ici la fin de la semaine si les autorités sanitaires leur recommandent de se faire réopérer pour retirer leurs implants, suspectés de présenter un risque de cancer. Le gouvernement doit en effet d'ici là dévoiler son plan d'action. En attendant, la fondatrice de l'association de défense des porteuses de prothèses PIP, n'en démord pas : "Toutes les victimes doivent être prises en charge à 100% , dit -elle. "Ces femmes ont choisi de se faire opérer certes mais elles n'ont pas choisi d'avoir un produit dangereux et frauduleux. Elles payent des impôts comme tout le monde et je ne vois pas pourquoi on ne prendrait pas en charge leur réimplantation".