Advertising Console

    Les prostituées aussi souffrent de la crise

    Le Parisien

    par Le Parisien

    3,3K
    31 770 vues
    Assises sur une chaise pliante, perchées sur des talons hauts ou à l'abri des regards dans une camionnette aux vitres fumées, les prostituées du Bois de Boulogne ont toutes un point commun. Vendre du plaisir aux hommes de passage, certes, mais depuis quelque temps, ces belle-de-jour et de nuit commencent sérieusement à ressentir les effets de la crise dans leur activité. "Les clients se font plus rares. Alors pour ramener un peu plus d'argent, on est obligés de rester sur le trottoir plus longtemps qu'avant", confie Manuela, prostituées à temps plein depuis presque six ans.