Advertising Console

    50 ans après, Petit Gibus est devenu peintre

    Le Parisien

    par Le Parisien

    3,4K
    341 vues
    « Ben mon vieux, si j'aurais su j'aurais pas v'nu ». Sa réplique est devenue l'une des plus célèbres du cinéma français. Martin Lartigue approche aujourd'hui de la soixantaine. Petit Gibus, dans la première version de « La guerre des boutons » en 1962, c'était lui. Aujourd'hui, s'il garde un souvenir « vif » de ce tournage, il est passé à autre chose. Peintre, il expose actuellement ses toiles au château de Maintenon (Eure-et-Loir).