Advertising Console

    La voix de l'Afrique s'élève pour la Côte d'Ivoire

    Le Parisien

    par Le Parisien

    3,4K
    479 vues
    Avant son concert du jeudi 20 janvier à la Cigale, Tiken Jah Fakoly, star ivoirienne du reggae, exilé au Mali, délivre son message sur la crise politique en Côte d'ivoire. Le chanteur engagé dit oui au processus démocratique et rappelle que "si Mandela était resté dans son cabinet d'avocat, on vivrait toujours à l'heure de l'apartheid". "Le combat doit continuer", assène le lion du reggae, dans un modeste hôtel de Clichy où il a pour habitude de descendre lors de ses séjours en France.