Advertising Console

    Le coup de sang d'un élu frontiste OK

    Le Parisien

    par Le Parisien

    4,4K
    43 vues
    Au second jour du congrès du FN à Tours, qui consacre Marine Le Pen à la présidence du parti d'extrême-droite, un psychodrame s'est joué en salle de presse, entraînant pagaille, noms d'oiseaux et gestes brusques du service d'ordre. Alors que la nouvelle chef venait rencontrer la presse, et que des élus du comité central prenaient une coupe de champagne, un élu, Farid Smahi, qui depuis quinze ans aidait le Front à récolter des suffrages dans les banlieues, a fait un scandale. Soutien de Bruno Gollnisch, il reproche à Marine Le Pen de l'avoir écarté du bureau politique au profit de Nicolas Bay, un ancien mégrétiste. «J'ai été le bougnoule de service», a-t-il dénoncé, empoigné par le service d'ordre qui voulait le tenir à l'écart de la presse. Raté : c'est en fanfare qu'il a quitté le parti