Les larmes de Charlotte, contrainte de vivre près de son agresseur

Le Parisien
1,1K
131 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Charlotte, 25 ans aujourd'hui, a été agressée sexuellement à la sortie du métro un soir de novembre 2008 à Asnières (Hauts-de-Seine). Un an et demi plus tard, elle reconnaît formellement son agresseur dans le hall de son immeuble : par une terrible coïncidence, il s'agit de de son voisin du dessus. Convoqué au commissariat, celui-ci avoue les faits. Le 30 septembre dernier, le tribunal de Nanterre le condamne à quatre mois de prison avec sursis, mais ne lui ordonne pas de déménager. Le parquet a fait appel du jugement. Ce 14 décembre, la cour d'appel de Versailles a renvoyé l'affaire au 3 janvier à la demande de la défense. Pour Charlotte, le cauchemar continue.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.