Saint-Aignan mis à sac : les habitants en colère

Le Parisien
1,7K
490 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
«Cela fait maintentant trois nuits que les gendarmes de Saint-Aignan ne dorment plus», lance Jean-Michel Billon, maire de la commune saccagée ce week-end par des gens du voyage. Après la mort vendredi soir de Luigi Duquenet, 22 ans, dans une course poursuite avec la gendarmerie, une cinquantaine de personnes appartenant à la communauté des gens du voyage ont pris d'assaut dimanche le centre de Saint-Aignan pour protester contre la mort d'un des leurs. Au lendemain des violences, si la tension est redescendue d'un cran, la gendarmerie maintient son dispositif de sécurité à l'entrée et à la sortie de la ville. Les habitants, eux, sont en colère.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.