Mgr di Falco: «le pape ne souhaite pas de super-protection»

82 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L'évêque de Gap, Mgr di Falco, a appris avec "émotion" l'agression dont a fait l'objet le pape, jeudi 24 décembre, à Rome. Ancien porte-parole des évêques de France, il estime que le souverain pontife prend le risque parce qu'il ne souhaite pas de super-protection. Benoit XVI aime, dit-il, "être proche de ses fidèles". D'après Mgr di Falco les nouvelles sont rassurantes pour le cardinal Etchégaray, blessé lors de la bousculade.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.