Advertising Console

    Le retour du strip-tease façon pin-up

    Cette vidéo a été soumise à une limite d'âge après signalement basé sur nos Conditions d'utilisation

    Le Parisien

    par Le Parisien

    4,8K
    5 919 vues
    «Effeuillage burlesque». Derrière le descriptif du cours qui se tient chaque samedi à La Bellevilloise (Paris XXe) se cache rien de moins qu'un apprentissage du déshabillage façon pin-up. Pour Juliette Dragon,
    metteur en scène et directrice artistique à l'origine du Collectif surprise party et du Cabaret des filles de joie, il ne s'agit pas de strip-tease : «Les participantes enlèvent des vêtements, des accessoires, mais ne se retrouvent pas forcément nues.» Et de citer la célèbre scène du film «Gilda», jouée par Rita Hayworth, dans laquelle elle retire son long gant noir de manière très suggestive... La plupart des jeunes femmes qui viennent s'essayer à l'effeuillage montrent d'ailleurs elles aussi un intérêt prononcé pour la grande époque hollywoodienne, les années 40, jusque dans leurs accessoires. Boa, bas résille, corset en satin, jarretière... «Les femmes prennent plaisir à se montrer féminines. C'est aussi pour certaines une façon de prendre confiance en elles, de s'assumer telles qu'elles sont, sans se sentir jugées», explique l'artiste.