Affaire Maddie : «Le témoin aurait dû parler avant»

1 832 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Plus de deux ans après la disparition de la petite Maddie, les détectives privés travaillant pour la famille ont une nouvelle piste. Un homme britannique ayant déposé son témoignage il y a seulement six semaines, dit avoir été approché par une femme parlant anglais avec un accent australien trois jours après la disparition de Maddie, il y a plus de deux ans. Dans une interview au Parisien.fr, le porte-parole de la famille, Clarence Mitchell, déclare que ce témoignage arrive beaucoup trop tard, mêmes si les appels à témoins se multiplient depuis la diffusion du portrait robot de la jeune femme.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.