La collection de Gérard Oury vendue aux enchères

Le Parisien
1,1K
101 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Exposée du 14 au 19 avril à la maison de ventes Artcurial, à Paris (VIIIe), la collection d'art moderne de Gérard Oury sera dispersée les 20 et 21 avril. Décédé en 2006, le réalisateur de «la Grande Vadrouille» possédait des oeuvres d'une immense valeur. Sa fille, la réalisatrice Danièle Thompson, a décidé de mettre aux enchères de nombreuses pièces dont une soixantaine de toiles et dessins de Raoul Dufy estimée entre 4,7 et 6,5 millions d'euros. Elle nous explique pourquoi.

Des peintures, dessins, aquarelles, meubles et livres d'artistes, signés aussi Chagall, Cocteau, Dubuffet, Maillol, Arman, Villon, Gromaire ou Vlaminck, décoraient la maison du cinéaste à Montmartre. Le réalisateur avait hérité de la collection commencée par sa mère, Marcelle Oury, journaliste et critique d'art, longtemps collaboratrice du couturier Paul Poiret, et amie de Raoul Dufy, influencé par le fauvisme et peintre majeur du cubisme. Parmi les oeuvres les plus connues de cet artiste, la «Fée Electricité», d'une superficie de 624 m², est exposé au musée d'Art moderne de la Ville de Paris.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.