Advertising Console

    Une journée avec Patrick Devedjian, chef de chantier de la relance

    Le Parisien

    par Le Parisien

    4,1K
    41 vues
    Dans le cadre de ses fonctions, le ministre de la Relance, Patrick Devedjian, est amené a sillonner la France. Il était vendredi 27 février 2009, dans le département de Loire Atlantique, pour rencontrer élus, chefs d'entreprises et personnalités. Un déplacement qu'il a effectué dans le cadre du plan de relance que le président Nicolas Sarkozy lui a demandé de mettre en oeuvre. Une visite au pas de charge pendant laquelle le ministre sera très sollicité.

    Arrivé vers 11h30 en gare de Nantes, Patrick Devedjian s'est rendu d'abord à la cité des Congrès de Nantes où l'attendaient de nombreux specialistes de l'Immobilier pour clôtrurer des rencontres interprofessionnelles régionales.
    A 13 heures, le ministre était ensuite attendu en préfecture où lil devait déjeuner entre autres avec la sénatrice Gisèle Gautier (UMP), Philippe Boënnec, le député-maire de Pornic et Serge Poignant, le député de la Basse-Goulaine.
    Vers 14 heures, le ministre a repris la route en direction du chantier "escale de Loire" sur le site d'Euronantes, à Nantes.
    A 15 heures, il effectuait une visite en rase campagne sur la modernisation de la voie-ferrée Nantes-Pornic-Saint-Gilles. C'est là que les élus régionaux l'ont interpellé. Le vice-président du conseil régional, Gilles Bontemps (PC), lui a notamment reproché de récupérer des projets actés et subventionné de longue date et de les remettre au goût du jour pour fabriquer son plan de relance. "Vous dites on tient nos engagements, c'est un plan de relance, nous on dit non, souligne Gilles Bontemps, vice-président du conseil régional PC. Car ce sont des projets qui ont été contractualisés depuis longtemps avec les collectivités locales."