Advertising Console

    La sirène de l'île Seguin ressuscitée

    Le Parisien

    par Le Parisien

    5,2K
    448 vues
    La sirène de l'usine Renault Billancourt continue à faire du bruit. Elle fut sauvée de la ferraille en 2004 juste avant la démolition de l'usine par un collectionneur passionné. Rouillée, cabossée et moteur bloqué, le symbole ouvrier n'intéressait personne. Curieusement, depuis l'annonce de sa mise en vente aux enchères par la société Bonhams qui se déroulera dans le cadre du salon Rétromobile le 7 février prochain, la sirène fait à nouveau beaucoup parler d'elle. La municipalité de Boulogne-Billancourt qui aimerait récupérer l'objet, beaucoup souhaitant que ce symbole reste dans la ville. Quant à Renault, l'ancien propriétaire, il reste très discret, les anciens ouvriers reprochant d'avoir délaissé le symbole de tout une époque. Une querelle de clocher, qui n'a pas pour autant découragé notre collectionneur. Après quatre ans d'une minutieuse restauration, c'est dans un entrepôt de la région parisienne que la sirène de l'ile Seguin a retrouvé sa voix. Son moteur électrique de 12000 watts rénové par Michel Juishomme, un électromécanicien à la retraite, s'est remis à tourner. Après dix sept ans de silence, les huit mégaphones débosselés se sont enfin réveillés. Pour la première fois, le collectionneur passionné a pu découvrir le cri de sa protégée. Il en était tout émerveillé.