Advertising Console

    Médaillés paralympiques : entre colère et émotion

    Le Parisien

    par Le Parisien

    3,9K
    221 vues
    Les Jeux paralympiques se sont achevés mercredi 17 septembre à Pékin. Le lendemain, jeudi, la délégation française, forte de ses 52 médailles dont 12 en or, est de retour à Paris. A leur descente d'avion, émotion et colère se mêlent chez les champions. Double médaillé d'or et double médaillé d'argent en natation, David Smétanine ne peut retenir ses larmes. Michaël Jeremiasz, médaillé d'or en tennis double, se réjouit de sa victoire, mais regrette de ne pas avoir reçu de message de félicitation de la part du gouvernement. "A Athènes, il y a quatre ans, j'avais reçu des télex de plusieurs officiels. Cette fois-ci, rien." "Silence radio", renchérit l'athlète malvoyante Assia El'Hannouni, porte-drapeau de la délégation, double médaillée d'or et double médaillée d'argent en course. "Je n'ai pas peur de demander des explications au président", assure t-elle peu avant la réception organisée à l'Elysée en l'honneur des athlètes.