Advertising Console

    Canicule : les hôpitaux fortement mobilisés

    BFMTV

    par BFMTV

    7,6K
    937 vues
    Une des conséquences de la canicule est l’affluence dans les hôpitaux. La chaleur rend certains patients plus fragiles. Les personnes âgées sont également plus nombreuses à venir consulter.
    Avec l'arrivée d'une vague de forte chaleur, les préfets de plusieurs départements ont déclenché, le niveau 2 du plan canicule pour les maisons de retraite, les hôpitaux et les personnes âgés isolées.
    Le niveau 2 du plan, qui en compte 3, vise principalement à mettre à l'abri des fortes chaleurs les personnes âgées en établissement et redoubler de vigilance, via les communes, pour celles qui résident à leur domicile.
    Le plan canicule est un dispositif piloté par le ministère de la Santé, créé en 2004, l'année qui a suivi l'hécatombe de l'été 2003 avec ses 15.000 morts. Il concerne principalement les maisons de retraite, les hôpitaux, les maternités, les crèches et autres lieux accueillant des personnes fragiles.
    Toutes les maisons de retraite doivent disposer d'au moins une pièce rafraîchie pour permettre aux occupants de mieux supporter la chaleur.
    Les hôpitaux ont constaté, quant à eux, un plus grand nombre de personnes âgées se rendre aux urgences et nécessitant d’y être hospitalisées. Le chef de service des urgences de l’hôpital Bichat, le professeur Enrique Casalino, pointe par ailleurs l’impossibilité dans certains cas de les renvoyer chez elles, ces personnes étant pour beaucoup isolées. Pour prévenir une affluence trop importante, l’hôpital Bichat fait donc en sorte de libérer davantage d’espace, et pour cela, appelle les personnes fragiles à se manifester dès que les premiers symptômes d’un coup de chaud apparaissent.