Brahms - Concerto piano No.2 Adagio

Quarouble

par Quarouble

1,8K
38 559 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Bonjour ou Bonsoir ,

Le Concerto pour Piano et Orchestre N° 2 de Brahms avec ici pour interprétes Daniel Barenboïm, au Piano et Sergiu Celibidache qui dirige le Philh. de Munich .

Interprétation remarquable avec en plus un Violoncelliste qui crève l'écran pour le prologue ....
(Si vous en connaissez d'avantage sur lui ......j'ai soif de connaitre).

Sergiu Celibidache était un chef d'orchestre allemand d'origine Roumaine, né le 28 Juin 1912 à Roman (Roumanie) et mort le 14 Août 1996 à Paris (France)

Il fait ses études à Berlin et, de 1945 à 1952, est le principal Chef d'orchestre de l'Orchestre Philharmonique de Berlin.

Il dirige ensuite au Danemark, en Suède, en Amérique du Sud, en Italie, en France. De 1979 jusqu'à sa mort, il est le principal Chef d'orchestre de l'Orchestre Philharmonique de Munich et, à partir de 1983, il enseigne la phénoménologie de la Musique au Curtis Institute à Philadelphie.

Il fait partie des musiciens qui ont beaucoup réfléchi sur la musique, et son travail intellectuel, qu'il transmettait uniquement oralement est considérable. Sa conception de la technique de direction d'orchestre est aussi d'une très grande portée.

Il n'aimait pas enregistrer, préférant les concerts en public. Toutefois, dans les trente dernières années de sa carrière, un grand nombre de ses prestations ont été enregistrées par les stations de radio auxquelles les orchestres qu'il dirigeait étaient liés. À la fin des années 1990, son fils Serge Ioan a autorisé Deutsche Grammophon à publier les enregistrements de Stuttgart (1971-1977) et EMI ceux de Munich (1979-1996, enregistrés par la Radiodiffusion bavaroise). Les CD édités ont particulièrement mis en valeur les interprétations des symphonies d' Anton Bruckner et Johannes Brahms.
(Source Wikipedia)

8 commentaires

immer leiser wird mein schlummer
Par Anthony Ndika en novembre
3ème mouvement de ce concerto, le plus lent, posé, contemplatif, profond. magnifique mais j'ai une préférence pour le deuxième mouvement avec le thème du forgeron!
Par Anthony Ndika en novembre
Quelle merveille,quelle douceur .une émotion,.A écouter les yeux fermés,on est transporté de bonheur.
Par Quiquine Napin il y a 3 ans
Apaisant... toute douceur...!!
Par Espoir63 il y a 4 ans
AAAahh les amis! Après ça on peut mourir...
Par Eole Jericho il y a 5 ans