En Algérie, les rescapés de la guillotine ont du mal à oublier

1 062 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Pendant la guerre d'Algérie, les tribunaux français ont condamné à mort 2300 Algériens, dont 217 ont été exécutés. Messaoud Lehouar est l'un de ces rescapés de la guillotine. 50 ans après, il vit dans la précarité et dénonce sa situation sociale. Il n'est pas le seul: une association milite pour la reconnaissance des droits d'anciens condamnés, aujourd'hui négligés par le gouvernement algérien. REPORTAGE. Durée: 02:12.

0 commentaire