Le grand héron Franky frisson

dm_4ffc5f344d113
0
49 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
enregistrement et mixage: Alain St-Alain au studio Le Bogomile à l'Assomption
Tournage, réalisation et montage: Alain St-Alain au studio La jeunesse Bogomile à l'Assomption

Le grand Héron est accompagné par Le chœur de la Confrérie Bogomile unifié (des derniers jours) de L'assomption.

Longhéron rend ici hommage au célèbre drummer Franky frisson, un homme plus grand que nature fait de cuir et d'acier trempé. Un hommage pour un lutteur du quotidien exceptionnel.

paroles: Écoutez la douloureuse histoire de Johnny Frisson
que cette petite mise en garde vous serve de leçon
Il naquit par un soir sous un ciel sans étoiles
Où tous les chats son gris, des hurlements de métal

À l'âge de 13 ans son père quitta la maison
La justice de ses poings en fit son dicton
Prendre des coups dans la gueule ça il en prit
Son unique raison les souvenirs qui le ronge
Triste tentative pour une future rédemption
Faute qu'il corrige, l'expirera de toute façon

LALALALALALALA La ballade de Johnny Frisson

Le jour de ses 18 ans il faillit tuer un homme
À coup de pieds dans les dents pour se faire respecter
L'ivresse du guerrier sur le sentier de la guerre
Sans doute le prix à payer pour un instant de trêve

La prison il l'a évité plus vite que son ombre
De tous les bars de la ville il s'était fait jeté
Comme si la justice divine lui réservait une surprise
Une prison de verre, un prix de consolation
En cavale il y était depuis maintes années
Préférant l'aventure, la tourmente et le frisson

info: zephir12@hotmail.com

0 commentaire