Antoine Bernard, DG de la FIDH annonce la comparution de Soro devant la CPI - 24 07 2012

2 339 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Un an et quelques mois après les massacres génocidaires de Duékoué, perpétrés par les FRCI nommées le 17 mars 2011 par Ouattara, et firent au moins un millier de morts, lLe vendredi 20 juillet 2012 à 08h, l’armée de Dramane ouattara appuyée par des supplétifs dozo incendiait le camp des déplacés de guerre de Nahibly qui abritait des Wê ayant fui leurs villages et campements du fait des assassinats ciblés. Le massacre des déplacés qui tentaient de fuir le feu s’est soldé par plus de 73 morts, selon le dernier bilan. (On parle pour l'heure en occident de seulement une "dizaine" de morts, et, dans Le Nouveau Courrier, de près de 270 morts).
Le 24 juillet, à Paris, devant le siège de la Fédération internationale des droits de l'homme (fidh), les Ivoiriens ont manifesté, ont été reçus et accueilli de manière bien moins désagréable... la FIDH comprend enfin qu'il n'y a pas de combats à l'Ouest de la Côte d'Ivoire, mais bien des massacres unilatéraux liés, entre autres, à la question du sol...
Images grégory protche
www.legrigriinternational.com

0 commentaire