HOLLAND, Canon Henry Scott - L'amour ne disparaît jamais.

Gilles-Claude Thériault

par Gilles-Claude Thériault

43
694 vues
Ce texte est fréquemment lu lors des obsèques.
Il est parfois attribué à Charles Péguy et même à saint Augustin.
De fait, il s’agit d’un extrait d’un sermon sur la mort, ‘The King Terrors’,
du chanoine Henry Scott Holland (1847 – 1918),
prononcé à la Cathédrale Saint-Paul de Londres en 1910,
alors que la dépouille du roi Édouard VII repose en chapelle ardente à Westminster.
http://en.wikipedia.org/wiki/Henry_Scott_Holland

Illustration : Et au bout du chemin
http://www.flickr.com/photos/bizzihouse/4448345541/
du photographe © Bizzi House (Lyon France).
http://www.flickr.com/photos/bizzihouse/
Avec son aimable autorisation.

Ambiance musicale :
Lento du Premier mouvement de la Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur, Opus 19, de Sergueï Rachmaninov, avec le violoncelliste Alex Kramer,
http://www.cellist.nl/?id=2397
accompagné par son père, le pianiste Stephen Kramer.
Avec l’autorisation du violoncelliste.
http://www.youtube.com/watch?v=cuwNFpGSXDE