La perchaude en feu - CoopSARS 2012 -Festival de la Gibelotte - LaRPV-tv

272 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La prechaude en feu - The Burning Fish
CoopSARS 2012 - - entrevue
Festival de la Gibelotte - LaRPV-tv
Artistes: Peauésie Bach - Michel Jacques
La perchaude en feu.....

COOPSARS :
Les artistes de la coopérative de solidarité artistique de la région saureloise (CSARS) sont présentes au festival de la gibelotte 2012 . Voici donc Peauésie Bach et Michel Jacques, peintres, ils nous expliquerons ce qu'ils nous ferons comme prestation artistique cette année sur la scène du "Carfour des arts".
http://www.facebook.com/COOPSARS

Vous savez que notre région regorge de talents en arts visuels ? Il y a plus de cinquante artistes professionnels : des peintres, des sculpteurs, des protographes. Et il y a plus d'un milliers de personnes qui suivent des cours d'art. En réfléchissant à la situation des artistes nous avons constaté qu'ils représentaient une importante ressource dans la région mais qu'elle n'est pas suffisamment exploitée. En juin 2010, nous étions 19 artistes professionnels prêts à fonder la coopérative. Pourquoi une coopérative ? Nous avons trouvé que c'était le modèle le plus adapté à notre groupe. Nous voulions mobiliser les artistes. Nous voulions qu'ils se prennent en mains. Ils sont donc devenus des membres propriétaires usagers. Comme propriétaires, ils ont leur mot à dire dans l'administration de la coopérative : choisir les administrateurs, appuyer les orientations de l'entreprise. Ensemble nous voulons assurer les ressources nécessaires afin que chaque artiste se développe pleinement.
Ça prend des ressources matérielles. Dans la future « usine de création », on prévoit offrir les services de location d'une douzaine d'ateliers pour la peinture, le dessin, l'aquarelle, la sérigraphie, la gravure, le vitrail, la céramique, le moulage, le modelage, la sculpture sur bois, la sculpture sur pierre, la forge, la menuiserie... On y privilégiera l'espace, l'aération, la ventilation, la récupération des déchets dangereux, l'éclairage naturel. Les artistes membres pourront se prévaloir d'un service d'achats regroupés et ils pourront louer une belle salle d'exposition de bonne dimension.
Ça prend aussi des ressources humaines. Pour continuer à se former, à se perfectionner, à se montrer, à se vendre, les artistes membres pourront louer les services d'un agent de développement culturel qui organisera les expositions, la formation et le perfectionnement. Il pourra les encadrer dans la gestion de leur temps, leurs énergies et leur argent.
Des ressources financières sont là pour des projets de création. Il y a des fonds, des subventions, des commandites, des prêts... Forte de sa crédibilité, la coopérative supportera les artistes pour l'obtention de financement.

Voilà notre coopérative qui travaille ses différents dossiers : Recrutement, futur centre d'art, visibilité

0 commentaire