Tauromachine de Matthis Ferrenges vu par Fadjen

Christophe Thomas

par Christophe Thomas

3
455 vues
Auteur : Damien Dos Santos / Matthias Ferranges
Compositeur : Matthias Ferranges
Illustration : Aurélien Paul
Réalisation et montage : Christophe Thomas
Images : Fadjen (Taureau de corrida)

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Matthias-Ferranges/47390704559

http://www.matthiasferranges.com

Site de Fadjen le taureau de corrida :
http://www.sauvons-un-taureau-de-corrida.com/

Ce clip à été fait en mémoire des taureaux tombé dans l'arène.

Tauromachine Lyrics

Lentement ton coeur file en exil Ombre noire fragile, que l'on mutile
Dans l'arène tu chancèles à la traîne
mais ça fait rien
l'homme aime bien
prouver qu'il a
du chien

C'est la taureau machine,
qui te frappe à coups d'épines
des coups de lance qui t atteignent
malhonnête et dieu obscène

Taurus ne peut s échapper
triste et forcé de jouer,
manipulé par la soie,
il tangue et plonge sans voix

pris d'assaut tu pleures sans dire un mot ,
ces hommes sèment la douleur sur ton dos ,
princes grimés un leurre pour t'attiser
payant le prix
de ta noblesse
tu charges et fuies
sans cesse

C'est la taureau machine,
qui te frappe à coups d 'épines
des coups de lance qui t atteignent
malhonnête et dieu obscène

Taurus ne peut s échapper
triste et forcé de jouer,
manipulé par la soie,
il tangue et plonge sans voix

C'est la taureau machine
qui te blesse à coups d'épines,
un mauvais jeu qui s'termine,
la olé qui t'assassine !

c'est la taureau machine
qui a planté en toi,
une grande victoire de sang froid
tout ça pour une corrida !

ton poignard torture et troue ma peau,
plaie ouverte git sur le sable chaud
coup de grâce le sang gicle un peu trop,
pourquoi m'aimer ?
me déchirer ?
me trucider

Viens m'achever
Me délivrer

C'est la taureau machine,
qui te frappe à coups d 'épines
des coups de lance qui t atteignent
malhonnête et dieu obscène

Taurus ne peut s échapper
triste et forcé de jouer,
manipulé par la soie,
il tangue et plonge sans voix

C'est la taureau machine
qui te blesse à coups d'épines,
un mauvais jeu qui s'termine,
la olé qui t'assassine !

C'est la taureau machine
qui a planté en toi,
une grande victoire de sang froid
tout ça pour une corrida !