Advertising Console

    calmont de plancatge

    Repost
    Aveyron Reportages.fr

    par Aveyron Reportages.fr

    32
    434 vues
    Présentation

    GEOGRAPHIE

    Située à une douzaine de kilomètres au Sud-Ouest de Rodez, la Commune de Calmont de Plantcage regroupe à ce jour environ 1900 habitants. Calmont, Magrin, Milhac et Ceignac sont les principaux villages auxquels s’ajoutent de nombreux hameaux, le tout s’étendant sur quelques 3089 hectares.

    Notre commune fait partie du Canton de Cassagnes-Bégonhès qui regroupe 7 communes : Arvieu, Auriac-Lagast, Calmont, Comps-Lagrandville, Cassagnes-Bégonhès, Sainte Juliette-sur-Viaur et Salmiech. Celui-ci est rattaché à l’arrondissement de Millau.

    La Communauté de Communes Viaur-Céor-Lagast que composent les communes du Canton, moins celle d’Arvieu, intègre désormais le Pays Ruthénois reconnu par le préfet de région en août 2004. Fort de quelques 87658 habitants, ce bassin de vie s’ouvre des perspectives de chantiers importants tel que le développement économique, l’amélioration de l’habitat, le maintien de l’emploi, le tourisme…

    De par sa situation géographique, Calmont, à la périphérie de la Communauté d’Agglomération de Rodez connaît un essor important dû aux entreprises qui s’installent à la zone d’activités des Molinières et dans divers points de la commune.

    En veillant à un certain équilibre entre l’agriculture qui joue un rôle prépondérant sur notre territoire et ses lotissements qui fleurissent autour de nos villages, notre commune se doit d’être attractive, prospère pour préparer l’avenir des générations futures.

    HISTORIQUE

    Du point de vue touristique, la commune de Calmont possède quelques atouts naturels et patrimoniaux.

    Le village de Calmont où est implantée la Mairie, constitue le centre historique de la commune.

    Le nom de Calmont vient de la première famille qui est venue se fixer dans cette localité (XI et XIIIème siècle). Calmont tire son surnom « de Plancatge » d’un aqueduc construit avec de larges pierres et des planches assemblées qui, autrefois recouvraient la rue principale du village dite « Rue Longue » et conduisaient l’eau du ruisseau jusqu’à un moulin situé à l’autre extrémité. Ce bourg médiéval pittoresque, composé d’anciennes demeures à colombages ou encorbellements, s’étage aux pieds du donjon bâti vers le XIème siècle, et de sa chapelle à nef romane et chœur gothique transformée par la suite en église paroissiale.

    Les autres villages ont eux aussi hérité d’un riche patrimoine. Ainsi, des églises des XV et XIXème siècle dominent respectivement les villages de Milhac et Magrin.

    Quant à Ceignac, village le plus peuplé de la commune, le visiteur y découvre une petite halle classée, un oratoire et la basilique gothique des XV et XVIème siècle à nef romane. Cette dernière renferme notamment la statue miraculeuse en bois de tilleul du XIIIème siècle, qu domine le maître-autel et le tombeau de Jean III d’Arpajon qui épousa en 1493 Anne de Bourbon, petite fille naturelle de Louis XI, elle aussi inhumée dans le chœur de l’église. Notons que la famille d’Arpajon, issue des Comtes de Rouergue, vécut à Calmont dès le XIIème siècle.