Tour de France 2012 - ÉTAPE.8 - Belfort--> Porrentruy 157.5.km(4)

Eastern Daily News
627
770 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
08 Iulie 2012;
Transports urbains;
Article connexe : Optymo.
Ancien réseau de tramway de 1913 à 1948
Gare de Belfort des Chemins de fer d'intérêt local, avec une motrice au départ
Le réseau de tramways électriques de Belfort (TEB) est fondé en 1895. En 1898, sont mises en service les deux premières lignes de tramway allant de la gare à la mairie, et de Belfort à Valdoie. En 1912, les tracés sont repris par les chemins de fer d'intérêt local du Territoire de Belfort13. La ville sera alors desservie par un réseau de chemin de fer secondaire à voie métrique et traction électrique, qui fut en activité à partir de 1913. La dernière ligne ferma en 1948, évincée par le développement de l'automobileC 1.
Réseau urbain et suburbain
Les transports urbains sont représentés par le réseau de bus Optymo qui dessert tout le département avec 7 lignes urbaines, 7 lignes suburbaines, 12 lignes spéciales, 3 lignes directesC 2. Ce réseau est dense avec une fréquence cadencée à 10 minutes en journée sur le réseau urbain et de 20 minutes à toutes les heures sur le réseau suburbain. Une innovation de taille a eu lieu en 2009 : la possibilité de payer le ticket de bus par SMS, dispositif unique en France, cela pour faciliter l'accès aux usagers qui ne prennent pas régulièrement le bus. L'ensemble de sa flotte est doté de bus GPLC 1, plus respectueux de l'environnement, ce qui lui a permis d'obtenir le Ruban du développement durable à la fin de l'année 200914. En 2012, le réseau se distingue en étant le premier réseau français en termes de progression de la fréquentation : plus de 70 % en quatre ans. En 2011, plus de 8 millions de passagers ont emprunté le réseau Optymo15.
Projet de BHNS
D'ici à 2013, Belfort et son agglomération se dotent d'un bus à haut niveau de service (BHNS)C 3, adapté aux contraintes financières et à la demande des voyageurs, qui permettra d'avoir une fréquence élevée et cadencée à 5 minutes en milieu urbain, 10 à 20 minutes en périurbain. Ce projet s'accompagnera d'une rénovation urbaine du centre-villeC 4.
Urbanisme;
Morphologie urbaine;
Le centre historique de la vieille ville a connu plusieurs extensions en 1565, 1675 puis 1782G 3. Le centre-ville de Belfort s'est agrandi à l'ouest de la colline de la citadelle. Au xixe siècle, la ville s'étend, notamment après l'arrivée des immigrés d'Alsace à la suite de la guerre franco-prussienne de 1870G 4. Des faubourgs sont aménagés sur la rive droite de la Savoureuse, comme les faubourgs de France, de Montbéliard, des Ancêtres, de Lyon ainsi que la gare. L'enceinte ouest et la Porte de France sont démolies pour ouvrir les commerces de la vieille ville sur le nouveau centre-ville naissant autour du Faubourg de France et de la gare. Des quartiers périphériques connaissent un essor important tels que les Barres, La Pépinière, Le Mont ou la Miotte à partir de 1939G 5. Le tissu actuel est dense et composé d'immeubles atteignant cinq ou six étages et de pavillons résidentiels.
Le baby boom, l’immigration venue du monde rural et des anciennes colonies d'après guerre accroissent fortement les besoins en logement. C'est alors que sont construits de grands ensembles en périphérie de la ville, tels que les résidences au sud-ouest, les Dardel au nord de la ville, les Arsots au nord-est, à cheval sur la commune d'Offemont. Le quartier des Glacis du Château a été construit à l'est de la citadelle sur une zone peu urbanisée et qui, de fait, est à proximité immédiate du cœur urbain malgré l'obstacle que constitue les fortifications de la citadelle. Ces quartiers datent d'extensions entreprises en 1978G 6. Dans ces nouveaux quartiers, ce sont généralement des tours de quinze à vingt étages, de longues barres d'immeubles, quelques pavillons qui sont construits. Depuis 2007, ces quartiers connaissent de nombreuses opérations de restructuration et de réhabilitation (construction d'immeubles de quelques étages, de maisons de ville et rétablissement de commerces de proximité)
Tracé de l'EV6
Belfort compte de nombreuses voies et bandes cyclables facilitant les déplacements en vélo dans la ville. Des voies de vélo permettent de rejoindre les communes de l'agglomération et de l'aire urbaine dont « la coulée verte du canal » permettant de rejoindre l'espace central de l'aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle et l'agglomération de Montbéliard, la voie Belfort-Offemont-Vétrigne-Roppe, les voies Belfort-Valdoie-Lac de Malsaucy et Belfort-Valdoie-Éloie. Ce réseau local permet de rejoindre à quelques kilomètres l'EuroVelo 6 et se prolonge sur la liaison Belfort-Porrentruy en SuisseB 4. Le projet de BHNS prévoit la mise en place de 270 vélos en libre-service et 700 vélos en location longue durée sur Belfort et son agglomération16,17.

0 commentaire