Tour de France 2012 - ÉTAPE.8 - Belfort-->Porrentruy 157.5 km(2)

Eastern Daily News
638
589 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Date;08 Iulie 2012,

Belfort (prononcé [belfɔːʁ]) est une commune française située au nord-est de la région Franche-Comté. Préfecture du Territoire de Belfort et pôle de l'espace métropolitain Rhin-Rhône, la commune comptait 50 199 habitants en 2009 pour une aire urbaine totalisant 112 336 en 2008.
Établie dans la trouée de Belfort, la cité est établie sur une voie de communication et les premières activités humaines remontent à la préhistoire. Cet emplacement particulier joue un rôle important tout au long de son histoire, dès le xive siècle notamment, où la cité est connue sous le nom de Bellumfortum. Cette situation stratégique au cœur de la trouée de Belfort a fait d'elle une place forte militaire et une cité de garnison aux frontières des mondes rhénan et rhodanien.
Historiquement, elle fait partie de la Haute-Alsace, subdivision de la province historique d'Alsace qui correspond aux actuels départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et du Territoire de Belfort ainsi que le territoire de Landau en Allemagne. La ville a toujours fait partie de l'espace linguistique francophone à l'instar des vallées welches d'Alsace. Le département du Territoire de Belfort a été créé en 1922 sur l'ancienne partie de l'Alsace non-annexée par l'Allemagne en 1871. Lors de la création des régions françaises en 1982, il a été intégré à la Franche-Comté.
Les habitants de la ville sont appelés les Belfortains.

Géographie;
Localisation;
Article connexe : géographie du Territoire de Belfort.
La ville se situe dans la trouée de Belfort, délimitée au nord par le massif des Vosges et au sud par le massif du Jura. Voie de communication importante entre monde rhénan et monde rhodanien, elle est traversée par l'autoroute A36, la route nationale N19, les voies ferrées (Paris-Mulhouse, Strasbourg-Lyon et la LGV Rhin-Rhône) ainsi que le canal de la Haute-Saône reliant la ville au canal du Rhône au Rhin.
La ville de Belfort et son Territoire se situent dans l'extrême nord-est de la région Franche-Comté1, dans une zone frontalière. En effet, l'agglomération belfortaine se situe par la route à moins de 25 km de la frontière suisse et à environ 60 km de la frontière allemande. La ville est ainsi proche des villes de Bâle et Fribourg-en-Brisgau. À vol d'oiseau, Belfort est distante de 360 km de Paris, 260 km de Lyon et 120 km de StrasbourgNote 1.
À l'échelle régionale et par les voies de communication, Belfort est à 36 km de Mulhouse, 65 km de Bâle, 70 km de Colmar, 90 km de Besançon, 95 km de Fribourg-en-Brisgau, 150 km de Strasbourg et 170 km de Dijon, aux portes de l'Alsace, de la Lorraine, de l'Allemagne et de la Suisse. Sa distance avec la capitale est de 500 km par l'autorouteNote 1.
La ville se situe sur un axe structurant européen dit « Rhin-Rhône2 », voie de communication entre Mer du Nord et Méditerranée, Europe du Nord et Europe du Sud.
Topographie;
La trouée de Belfort est le passage le plus aisé entre la plaine d'Alsace et le bassin du Rhône. Le site de la ville est entouré de plusieurs collines (de l'est au nord dans le sens des aiguilles d'une montre) : le mont de la Miotte, le mont Justice, le mont des basses Perches, le Haut du Mont et le mont Salbert. Les monts Rudolphe sur la commune d'Offemont est limitrophe de la ville. Les monts de la Miotte, du Salbert, des Hautes, Basses Perches et Rudolphe sont des sites fortifiés. Les terres, sur lesquelles Belfort est bâti aujourd'hui, sont relativement planes, d'une altitude variant entre 345 et 400 mètres.
Géologie;
La ville présente une situation notable d'un point de vue géologique, puisqu'elle est située à cheval sur le sud du massif des Vosges (mont du Salbert) et sur le nord du massif du Jura, (monts de la Justice, de la Miotte, des hautes et basses Perches. Elle se situe à l'extrémité sud de la faille géologique du fossé rhénan. Les sols de la ville sont constitués de roches issues de ces des massifs : le grès des Vosges, datant du Trias moyen et les calcaires jurassiens du Jurassique. Des alluvions plus récentes ont été déposées par les cours d'eau dont la Savoureuse sur un axe nord-sud large de plus de 1 km entre Valdoie et Danjoutin. Au nord de la ville, on trouve des dépôts glaciaires du quaternaire et des strates issues du Viséen et Dévono-Dinatien3,4. Une des conséquences de cette situation particulière est la couleur de la roche et donc de la terre. Ainsi à l'ouest de l'étang des Forges, elle est rouge (grès des Vosges), alors qu'à l'est, elle est grise (calcaire du Jura)

1 commentaire

The part (1) is missing
Par Benoît Corbery Il y a 3 ans