Advertising Console

    Tour de France 2012 - ÉTAPE.5 - Rouen->Saint-Quentin,196.5.km(6)

    Repost
    East Media

    by East Media

    807
    1 243 views
    Nation picarde;
    Quand en 1513 la nation picarde de l'université de Paris eut à choisir un nouvel emblème, non plus allégorique mais conforme aux règles de l'héraldique, elle adopta cette devise "fidelissima" et ce blason de Ponthieu au chef de France mais comme elle accueillait en son sein, en plus des étudiants francophones de Picardie, huit tribus (c'était le terme employé) d'étudiants venant des diocèses néerlandophones des Pays-Bas et de Frise, elle remplaça, apparemment, car tout cela est déductif, le chef en quartiers et Ponthieu en huit lions16 . En effet les huit diocèses de Flandre, Brabant, Namur, Limbourg, Hainaut, Luxembourg, Gueldres, Frise (diocèse d'Utrecht, Nederland actuel) ont tous un lion dans leur blason. Le choix de l'argent répond, selon la grammaire héraldique, à l'or des lys de France, de même que la couleur de gueules des lions répond à l'azur de l'écu de France. C'est ce blason qui apparait sur les sceaux de l'Université pour représenter la Picardie à partir du xvie siècle.
    Le blason actuel en est une altération qui a perdu deux lions de deux diocèses des Provinces Unies, peut être à la suite des guerres de Louis XIV. L'écartelé des fleurs de lys et des lions exprime la position frontalière entre la France et les Pays-Bas, position qui valait à la nation picarde d'accueillir des étudiants des deux zones linguistiques. Il représente donc la Picardie étendue à toute la zone picardophone, Boulonnais, Artois, Flandre française (Lille) et Hainaut compris, et à l'actuelle Belgique bilingue.
    « Non » très militaire aux Anglais[modifier]
    Les nations et les provinces avaient un blason civil de leur seigneur et souvent une bannière militaire. Par exemple la Bourgogne avait en plus de son blason, la croix de Saint André de geule comme bannière, la Bretagne en plus de son semé d'hermines, la Croix Noire, l'Écosse en plus du lion de gueules, la Croix de Saint André sur champ d'azur, le Pays de Galles, en plus Dragon de gueules, la Croix de Saint David, etc.
    Dans le gouvernement de Picardie, soit approximativement l'actuelle région et le département du Pas-de-Calais, l'armée était représentée par le régiment de Picardie, qui avait été institué en 1558, après la prise par les Espagnols de la ville d'Amiens, par Henri II à partir d'une légion créée en 1534 par son père. Ce régiment portait, lui, de gueules à la croix d'argent, symbole se référant plutôt à l'opposition à l'Angleterre au xiiie siècle, quand le nom de Picardie a été inventé, qu'à l'Espagne au xvie siècle. Il s'agit en effet d'une inversion de la croix de Saint Georges, blason de l'Angleterre, ce qui veut tout dire.
    La croix de l'archange militaire Saint Georges portée par Angleterre est en fait la "Vera Crux" défendue par le bras armé de l'Église, l'empereur, dont elle a la couleur de la pourpre romaine. C'est cette prétention à l'Empire qui la fit adopter à l'imitation de l'empereur romain d'Orient tant par les Plantagenêt que par les Hasbourg. À la bataille de Laupen en 1339, l'armée insurrectionnelle des Helvètes arbora la même inversion que la croix de Picardie, de gueules à la croix d'argent, face aux troupes impériales des Habsbourg. La Savoie, également jalouse de son indépendance, l'arborant également, la Suisse adopta au moment de sa fondation, en 1815, une croix alésée, c'est-à-dire que l'écu est bordé de sa propre couleur. La croix d'argent traversante sur écu de gueules, apparue de ci de là occasionnellement et en particulier en Savoie, a été adoptée définitivement par cette dernière, abandonnant son écu d'or à l'aigle de sable originel, au début du xive siècle, ce qui semble lui donner une petite antériorité sur la Picardie, dont le régiment remonte aux bandes du xve siècle, et vraisemblablement à des traditions relatives aux guerres franco-anglaises de la fin du xive siècle17. Les miliciens bourgeois d'Arras par exemple portaient en ceinture une écharpe rouge.