Coup de poésie au jardin d'Eole

AxoDom Guillerm
0
44 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Un coup de poésie au jardin d'Eole.

Parmi les nombreuses propositions du Festival des Ephémères qui s'est tenu au Jardin d'Eole (Paris, 19e ardt) du 29 juin au 1er juillet 2012, voici un extrait d'une performance mystérieusement intitulée "Arbre raz court si tu peu(x) en corps"...

Fred Wallich au saxo et Isabelle Camarrieu à la voix évoluent dans l'installation plastique d'Anne Marchand. A la fin Eole - le dieu grec du vent - fait des siennes mais on ne saurait lui en vouloir de s'amuser comme il veut dans son jardin.

Entre poésie lue ou chantée/psalmodiée et poésie sonore sur un tapis de sons divers de la vie d'ailleurs mêlés au bruit des enfants courant dans le parc, on pouvait entendre une trentaine de textes classiques ou contemporains sur le thème de l'arbre : de Pierre Ménanteau (le poème "Peuplier" dans la vidéo ici) à Henri Meschonnic en passant par Ronsard, Desnos ou Supervielle.

Voir aussi les photos : facebook.com/media/set/?set=a.318800318212087.71797.10000246365440...
Et tous les détails sur le site de l'association organisatrice : henokia.artblog.fr/1097707/Festival-des-Ephemeres-3-ARBRE-S/

SHOULD YOU NEED A TRANSLATION, SAY IT !
SI USTED NECESITA UNA TRADUCCIÓN, DILO !

0 commentaire